Vendredi 10 janvier 2020

Deuxième discussion : Et si nous nous laissions déplacer par Jésus! (Marc 2,13-17)


Lire le texte

Jésus offre une place à un collecteur d’impôts. «Suis-moi», dit-il à Lévi. Jésus offre une place à tous, collecteurs d’impôts et pécheurs. Ils prennent donc place à la table de Jésus. Trop de place, assurément! C’est une belle tablée. En tout cas, pour les scribes, c’est déplacé! Tout doit rester en place. Chacun doit rester à sa juste place. D’un côté les justes, les purs; de l’autre côté les pécheurs, les collecteurs d’impôts. Pour Jésus, il n’y a pas différentes catégories de personnes. Il y a des gens qui sont bien portants et des gens qui sont malades. Grâce au médecin, ces gens peuvent redevenir bien portants. Il y a des êtres humains avec toutes leurs complexités, leur part de lumière et leur part d’ombre. Pour Jésus, «l’autre est toujours plus et mieux que ce à quoi les idées reçues, même des sages et des docteurs de la loi, tendent à le réduire. Il voit toujours en celui ou celle qu’il rencontre un lieu d’espérance, une promesse vivante, un extraordinaire possible, un être appelé, par-delà ses limites, ses péchés, et parfois ses crimes, à un avenir tout neuf» (Mgr Albert Decourtray). Les scribes vont-ils se laisser déplacer par Jésus?

Laurence Bohnenblust-Pidoux

Prière: Seigneur, tu m’appelles à me lever, à quitter mes repères; pour entendre ton appel, déplace-moi! Tu m’appelles à te suivre, à quitter mon confort; pour oser sortir, déplace-moi! Tu m’offres de prendre place à ta table, de quitter mes préjugés; pour laisser une place aux autres, déplace-moi!  

Référence biblique : Marc 2, 13 - 17

Commentaire du 11.01.2020
Commentaire du 09.01.2020