Jeudi 9 janvier 2020

Première discussion : et si nous faisions de la place dans nos cœurs! (Marc 2,1-12)


Lire le texte

Il n’y a pas de place dans la maison où réside Jésus. Il n’y a pas de place dans la vie du paralysé, ses péchés ont pris toute la place. Grâce aux amis, une place est faite dans la maison. Ils offrent ainsi une place au paralysé, car ils ont confiance, ils sont le cœur ouvert à Jésus. Quelle foi! Alors Jésus offre le pardon. Quels péchés sont pardonnés? Nous ne le savons pas. Nous savons juste que Jésus a décelé le besoin de pardon dans la vie de cet homme. Besoin de pardon qui n’est pas lié à sa maladie. Faut-il le préciser, vu que le pardon n’implique pas la guérison? Il n’y a pas de place dans les cœurs de scribes pour accueillir les paroles de Jésus. Le Christ offre au paralysé de reprendre sa place dans la maison, dans la vie sociale. «La guérison sera le signe de ce qui est réellement le miracle : le pardon» (Jean Valette). C’est alors que prennent place la reconnaissance et la louange. Les scribes font-ils partie de ceux qui sont bouleversés et qui rendent gloire à Dieu? Et nous?

Laurence Bohnenblust-Pidoux

Prière: Seigneur, je veux avoir la foi : avoir la foi pour voir les grâces quotidiennes que tu me fais; avoir la foi pour te dire merci pour les grâces reçues; avoir la foi pour te demander de m'aider sans douter; avoir la foi pour espérer les choses que je ne vois pas; avoir la foi juste pour t'aimer en toutes circonstances; avoir la foi pour continuer à vivre dans les difficultés. (prière anonyme de Côte-d’Ivoire)  

Référence biblique : Marc 2, 1 - 12

Commentaire du 10.01.2020
Commentaire du 08.01.2020