Jeudi 26 avril 2018

Tu te crois libre ? (Ephésiens 6,5-9)


Lire le texte

A la première lecture, nous sommes heurtés naturellement par ce texte puisque l’auteur ne remet pas du tout en question l’ordre social établi sur l’esclavage. Comme théologienne, je vais donc reconnaître cette distance contextuelle et en prendre acte, tout en me laissant interpeller par la réflexion sur ce qu’est en profondeur la liberté et l’asservissement. Combien de situations quotidiennes rencontrées où nous faisons peut-être l’expérience d’une servitude ou d’une dépendance. Esclave d’un horaire, esclave d’un emploi, esclave d’une maladie, esclave d’un souvenir… et tant d’autres. Vivre en Christ, vivre dans la voie de l’amour, est un chemin de libération de tout ce qui nous enferme précisément. Comment donc pourrai-je habiter des situations d’esclavage ou de dépendance, quelles qu’elles soient, autrement que par le désir intense de m’en libérer ? Peut-être que ce que nous suggère ce texte comme piste, c’est que la liberté commence d’abord au-dedans de soi. Je me souviens de Nelson Mandela et de ses paroles qui rejoignent celles de notre auteur « Etre libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres », et ce même en prison !

Carolina Costa

Prière: Mon Dieu, conduis-moi vers la libération de mes enfermements et de tout ce qui me coupe de moi-même, des autres et donc de toi.  

Référence biblique : Ephésiens 6, 5 - 9

Commentaire du 27.04.2018
Commentaire du 25.04.2018